Les Philippines

1990 

Michèle et moi, après une grande vadrouille dans les Philippines,
découvrons un petit archipel,
LaJanosa, composé de 3 îles, fermées par une barrière de corail.
C’est le plus bel endroit que nous connaissons au monde. Une des îles, Ma-Mon est à vendre.
Nous décidons d’y déposer notre sac.
Quand nous aurons le temps, nous en ferons un lieu d’accueil pour d’autres allumés comme nous.

Avec Google Earth vous pourrez l’apercevoir.
Voici ses coordonnées: N 9° 36′ 76 » – E 126° 10′ 36 »

Entre ces 3 îles, protégées par des barrières de corail, une vraie « piscine » se forme à marée basse avec en moyenne 5 m de profondeur.

Où aller et que faire aux Philippines ?

C’est très simple, il y a 7106 autres îles à voir !

alors on va faire un tri drastique.

Il y a 2 accès depuis l’Europe. Le principal c’est par Manille, mais il est également
possible d’arriver par Cébu City plus au sud., l
La compagnie Philippines Airlines a réduit son activité sur l’Europe, 
il existe de nombreuses autres compagnies volant sur les Philippines depuis l’Europe,
à noter les vols directs de Air France sans escale Paris/Manille et Singapour Airlines , Cathay Pacific, Emirates … le choix ne manque pas
Sur place, il existe plusieurs compagnies locales pour les vols intérieurs.

Si vous arrivez par Manille, je pense que la visite de cette ville vaut un arrêt de quelques jours, mais méfiance avec les « taxis » à l’aéroport. Renseignez-vous sur les tarifs pour le centre de Manille.

Intra-muros vous rappellera que les Espagnol, présents depuis le 14 eme siècle
et pendant environ 5 siècles ont largement sévi dans ce pays, parfois dérangés par les habituels prédateurs, les Hollandais, les Anglais, les mal aimés Japonais et, bien sûr, en dernier lieu les Américains, les seuls à avoir laissé un bon souvenir dans l’esprit de la population ce qui se traduit par l’utilisation de la langue anglaise, du ketchup et de l’inévitable culture Coca-Cola.

Le Philippin chantant est aussi en extase devant les krooners US,
ce qui vaut son pesant de mélasse… M’enfin ! 

Si de culturel vous n’aimez que les 3 premières lettres, l’ancien quartier « red light » de Mabini street ou M. H. del Pilar dans Ermita risque de vous décevoir tant il est devenu austère après le nettoyage CUL…turel entrepris par les autorités.
La prostitution s’est décalée plus au sud vers Pasay mais ne comptez pas sur moi pour ce genre de tuyaux.

Makati, quartier moderne, vous permettra de ne pas vous sentir trop brutalement dépaysé,
et, c’est un endroit que je fréquente régulièrement après un séjour en « brousse » car,
retrouver notre bonne civilisation, avec ses grands-magasins climatisés, des produits alimentaires bien de chez nous, des restaurants internationaux, vous verrez, ce n’est pas mal.

Pour ma part, j’aime beaucoup un quartier nettement plus populaire, Binondo,
qu’il vaut mieux découvrir de jour, la misère y étant plus inquiétante la nuit. 

Ne louez pas de voiture, appréciez le travail des chauffeurs de taxi et vous verrez
qu’à côté les périphériques parisiens sont une aimable plaisanterie.

Si, comme beaucoup, vous ne pouvez prendre vos congés qu’en juillet ou Août,
il faut vous attendre à de fortes pluies car la mousson de S.O. arrive vers juin.
Il fait très chaud toute l’année dans ce pays, la seule différence ce sont les pluies
abondantes sur le nord du pays qui gâchent souvent la visite
des rizières de Banawe au nord de Luzon.

Je vous conseille de faire une visite de 48H au Lac Taal, au sud de Manille,


et de filer rapidement au sud du pays beaucoup plus fréquentable à cette époque.

Le « coup de cœur » que je vous propose … L’île de Palawan.

Débarquez à Puerto Princessa (aéroport)

et faites-vous conduire chez Néné Dizon, Oyo 633 Abélardo’s pension house, D. Manga street
C’est l’ambiance familiale assurée et le centre de ressources le plus complet.
Je ne sais pas pourquoi j’aime Puerto, car c’est crade à souhait, mais le marché,
le port, grouillants de vie, sont toujours un spectacle que j’affectionne.
C’est aussi une base d’excursions, soit proches, soit plus lointaines.

Honda Baie à quelques km :

Prévoir le pique-nique et louez un bumboat pour découvrir les petits îlots des environs ainsi que Snake-îsland, un « chemin » de sable reliant plusieurs îlots à marée basse.

Sabang et la Underground river

Prenez un jeepney de Puerto pour Sabang. là vous trouverez au village de quoi vous héberger,
De là, après une fabuleuse marche à travers la jungle (le chemin est entretenu rassurez-vous) vous pourrez accéder au poste d’entrée du parc national de Saint Paul.
Prévoyez d’y rester quelques jours, car près de Sabang, ce ne sont qu’immenses plages
et même une cascade d’eau douce vous y attend, pour vous rincer et laver.

El Nido

C’est tout au nord de Palawan. Le coin est contrôlé par quelques riches
familles philippines qui apprécient la clientèle des Japonais et des Taïwanais,
mais c’est magnifique. 
Des petits avions taxi fonctionne depuis l’aéroport de Puerto Princessa.

Busuanga et l’archipel des calamians

au nord de Palawan: ça ressemble à El Nido
mais avec encore plus de diversité dans les paysages… et c’est accessible
directement par avion depuis Manille..
Voilà, il vous reste encore pas mal d’autres îles à visiter.
Bonnes balades.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *