Hanoï

4 octobre 2018 – journée libre

Hanoi-city-Vietnam.jpg

En ce qui concerne les visas nous avions opté pour un visa à l’arrivée. L’agence avait fait le nécessaire pour nous obtenir les autorisations préalable des autorités vietnamiennes. Nous nous posions quelques questions car parfois il est un peu difficile avec ce genre de visa de ne pas perdre 2 heures dans un aéroport. Agréable surprise, nous avons donné notre document préalable à un guichet dès la sortie de l’avion. Ils ont pris les passeports  des sept que nous étions et l’attente n’a guère dépassé 10 minutes.
Un chauffeur nous attendait à la sortie avec un minibus confortable.
Il faut environ 45 minutes depuis l’aéroport pour se rendre en centre-ville. Ce parcours se fait sur une autoroute de 6 voies très larges, relativement calme, la bande centrale entièrement composée de magnifiques palmiers. A l’approche de la ville ce sont des grands immeubles que nous apercevons ainsi que ici ou là des petites rizières. Nous nous attendions donc à trouver une ville moderne faite de building ou d’immeubles récents; en fait Hanoï c’est un peu comme toutes les villes d’Asie elle reste traditionnelle avec ses petits commerçants partout, cette foule grouillante et cette multitude de bicyclettes qui représente la majorité des moyens de transport.
Malgré la fatigue due à ce long voyage, nous sommes allés faire un tour dans les rues avoisinant l’hôtel et dîner d’une petite soupe locale.

soupe 2
soupe

Ce matin, petit déjeuner international très complet avant de nous rendre à notre agence, Amica Travel, qui nous a concocté une conférence d’une heure trente sur l’histoire de ce pays.
Nous avons passé 2 heures à échanger avec le conférencier ;  ce fut un excellent moment dont je parlerai à mon retour.
Ensuite direction Truc Bach Lake où nous avons trouvé un petit restaurant sympa et pour 5€ à 2, nous nous sommes régalés !

repas-midi
lake2

Séparation ensuite car je tenais à visiter ce quartier que vous pouvez voir sur la photo que j’avais mise avant de partir. Je n’ai pas regretté car c’est un endroit résidentiel, calme (et oui, on en trouve parfois en Asie).

lake
Un soucis avec la batterie du Sony m’a ensuite contraint à parcourir la ville car il n’y a qu’un seul magasin de matériel photo… Je pense qu’ici on est directement passé à la photo avec son smartphone.

Notre hôtel.

entree-hotel
salon

Retour à 17h, douche, bière fraîche et me voilà.
Certainement resto ce soir, et préparation des sacs, car nous partons de bonne heure demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *