Parenthèse

Depuis 15 jours, j’erre dans les îles sans but.
J’ai bien essayé de reprendre le charter, mais le cœur n’y est plus.
Il n’y a pas que Michèle à être partie.
Beaucoup d’amis ont terminé la saison et regagné leur pays. C’est le vide en ville, sur l’eau et dans ma tête.
J’ai par ailleurs attrapé la crève et préfère tuer le temps à Espalmador.
Heureusement Orange, une adorable petite chatte née aux Canaries sur le voilier de John, vit avec moi.
Sa mère est morte à Almeria laissant 6 petits chatons que nous nous sommes partagés à plusieurs bateaux. Un accident stupide ; cette bête a dû vouloir aller à terre et est tombée entre le bateau et le quai. Il y avait ce jour-là beaucoup de clapot. Nous ne nous expliquons pas autrement cette noyade, car je la revois à Los Christianos, impatiente de ne pas être portée à terre par ses maîtres, se jeter à l’eau pour gagner les berges à la nage !
Pour Orange, Maya est sa maison, son univers. Elle s’y plaît au mouillage comme en mer ou elle sait parfaitement veiller à sa sécurité et rester prudemment dans le cockpit ou à l’intérieur, lorsque les vagues escaladent l’étrave et qu’un torrent coule le long des passes avant.
Deux ans plus tard traversant le golfe de Gascogne nous sommes pris par le mauvais temps. Outre Orange j’emmène sa fille et sa portée de 4 chatons qui commencent à courir partout et bien sur s’aventurent sur le pont.
Orange inquiète cherche à les rassembler, voudrait les voir à l’intérieur, miaule. Il lui semble qu’à tous moments, quand le bateau s’agite comme ça, qu’une lame peut balayer le pont.
Je veille sur les petits, mais n’interviens pas.
Ayant épuisé tout son répertoire d’injonctions Orange les rentrera en les prenant dans sa gueule l’un après l’autre. Quel fantastique instinct ?

Nous descendons tous les jours, de bonne heure le matin, faire un long tour de l’île ensemble. Orange découvre un nouveau milieu qu’elle adopte rapidement et je dois de plus en plus la surveiller.
Ce paysage est vraiment magnifique, mais je ne peux partager mes impressions avec personne
Je m’ennuie, trimbale machinal un regard sur ces beautés, mais ne vibre plus.
Je n’existe pas.
Il n’y a presque plus personne sur la plage et seulement 3 ou 4 voiliers au mouillage ; ce sont essentiellement des Espagnols.
Ils ont attendu la transhumance pour profiter enfin de leur pays
Il fait très beau, mais j’hésite à me baigner, car je n’arrive toujours pas à remonter la pente. Aspirine et Sopalin sont les deux mamelles de mon moins mal être.

Le temps s’écoule et les vivres vinrent à manquer ohé ohé.
Je regagne le port de la Savina.

J’aime cet endroit bien qu’il ne s’y passe rien ; jamais personne à cette saison si ce n’est au restaurant le soir.
Maya regagne son petit coin habituel derrière la courte jetée. Il est souvent libre, car il demande une grande maniabilité du bateau pour se faufiler surtout lorsqu’il y a du vent.
Sur le quai, je repère un jeune chat, certainement de l’âge d’Orange. Je l’emmène à terre parce qu’il serait bon qu’elle se sociabilise. Vivre en solitaire procure certes des joies profondes, mais tôt au tard il est bon de se replonger dans la civilisation.
5 mois de bateau ne semblent cependant pas avoir perturbé Orange, car rapidement les appréhensions du premier contact surmontées, une partie endiablée de “je te cours après, tu me coures après” s’engage et je dois intervenir, parce qu’il y a quand même quelques voitures à circuler sur le port.
Je remonte Orange à bord et pars chercher du sable pour sa litière.
À mon retour les 2 chats sont sur le pont, déchaînés.
J’ai parfois l’impression qu’ils sont une dizaine tant ils sont rapides à sortir par un hublot et à rentrer par un autre, la fête dure une partie de la nuit puis tous les trois blottis ensemble finissons par nous endormir.
En rentrant des courses, le lendemain, le chat n’est plus là et j’en suis soulagé.

En vous connectant, vous serez automatiquement reconnu ensuite.
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
YouTube
0
Nous aimerions avoir votre avis, merci de laisser un commentaire.x