les salines de Maras

A une cinquantaine de kilomètres de Cuzco, la ville principale des Andes, Maras s’étend sur un plateau qui domine la Vallée sacrée des Incas, à 3 300 m mètres d’altitude. La ville a surtout survécu, semble-t-il grâce à ses salines, situées à près d’une heure de marche de là, sur un versant escarpé. À cet endroit, le plateau commence à plonger vers la Vallée sacrée. A plus de 3 200 m d’altitude et loin de la mer, une source jaillit donnant naissance à un ruisseau saturé de chlorure de sodium. Aujourd’hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelque 3 600 bassins sont organisées en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes.